(for English please scroll down to the flag)

drapeaufra1Voici la question que notre groupe, Jewelry Carnival, s'est posé ce mois-ci:
Que faites-vous pour re-démarrer votre creativité ?

Tout m'inspire, et je m'imprègne de tout ce qui m'entour. Quand je vais quelque part je m'ouvre et je mets ce qui me touche en réserve quelque part, dans un petit tiroir. Je prends la sensation que cela me donne plus que la chose visuelle. C'est inconscient, mais c'est comme ça que ça se passe. C’est une des astuces quand le « puis est vide » - je sors et je m’imprègne du monde qui m’entour. Mon lieu préféré : une balade sur la côte, m’asseoir sur un énorme rocher et regarder la mer, l’horizon. Souvent il s'agit moins de re-démarrer la créativité que de me remettre à l'exprimer avec fluidité, d’ailleurs, de mettre mes idées en place.

En disant "re-démarrer" cela implique un "vide" ou un sentiment de distance provisoire par rapport à la créativité. Cela peut être issu d'un manque de temps, par exemple, ou disponibilité d'esprit - croyez-moi, on ne reste pas devant son établi 24h/24h même si, par fois, on rêverait de le faire. Dans la réalité, ce n'est pas possible car il y a une tonne de choses à faire en plus de juste créer et fabriquer un bijou.
Les idées ne manquent pas, mais plutôt le temps pour les réaliser.
arthur
Les idées me réveillent même la nuit et, si je n'en prends pas note, je ne dors pas non plus par peur d'oublier l'idée à mon réveil. C'est un peu dingue, mais c'est comme ça. Du coup, pour pouvoir retourner à bien dormir j'ai toujours un bloc et un stylo à mon chevet. J'en ai au moins 3. Ils servent pour les moments où je sens un vide. En les feuilletant ils me remettent les idées en place, ou m'inspirent à d'autres choses.Robots1 Ça, un bon livre, ou un bon filme futuriste ou numérique pour enfants - je viens de revoir Arthur et les Minimoys avec les enfants ... ohhh, ces petits bonhommes, leurs vêtements et leurs chapeaux ! Ou "Robots" - du recyclage à fond ! - J'adore ! En fait tout de chez Pixar.Robots3
Ensuite il y a la discipline –, – je sais, je sais, mais ici il s'applique naturellement :o) . Je me "programme" pour me dire "c'est le moment de créer" en m'installant idéalement à l'établi propre. Par fois c'est le simple acte de le nettoyer et de le ranger justement, de toucher les outils et de les mettre en place avec soin comme pour leur dire bonjour et se reconnecter. C'est comme un petit rituel que j'utilise pour transmettre à mon esprit que je suis prête... "alors, ça vient ?"

Pour que l'eau coule, il faut ouvrir le robinet. C'est comme ça. Pour qu'elle continue à couler, il faut laisser la borne ouverte pour éviter le trop plein. C'est pour ça aussi qu'il faut créer en continue. "Inspiration" ou pas il faut travailler.
Puis, de la musique … Juste ce qu’il faut, celle qui fait bouger (et danser – ça aussi est essentiel) avec laquelle je suis en harmonie, qui fait partie de ma « légende personnelle » Vive les musiciens !!! Vous connaissez ? Le genre de musique qu’on croit qu’elle a été faite pour nous ? voilà ! C’est ça !


Ensuite il y a le fait de se remplir de "belles choses". Regarder au tour de soi et exprimer de la gratitude de pouvoir apprécier même les choses les plus petites, mais surtout celles qui nous touche. Ce bonheur me remplie, c'est mon moteur. Je ne crée pas dans la douleur, le monde est assez rempli de souffrance pour que je partage la mienne. J'essaie juste de partager l'espoir du beau bien que totalement subjectif et personnel. Je propose, le spectateur dispose. Heureusement nous n'aimons pas tous les mêmes choses !Et ça rime comme dirait ma fille !

Je vous invite à visiter les blog des autres participants et à découvrir leurs astuces:
-Lorrene Davis
- Marco Fleseri
- Tamra Gentry
- Sherri Haab

- Lora Hart
- Elaine Luther
- Chris Parry 
- Kirsten Skiles

o:-)

drapeauUs1This month's question for our Jewelry Carnival group is: 
What do you do to jump start your creativity ?


Everything inspires me. When I go somewhere I open up and fill myself with what touches me and put it in a drawer somewhere. I try to only keep the sensation it gives me rather than the visual image in itself. It’s pretty much unconscious but that’s how it happens. So when the “well is dry”, I sometimes “go out in the world” and just absorb. My favorite place: a walk by the ocean or just sitting on a big bolder watching the ocean, looking at the horizon. It’s often less about jump-starting than about allowing it all to flow freely, letting ideas fall into place.

Most of the time the “flow stops” simply out of lack of time, not out of lack of ideas. It would be nice to be able to spend 24 hours/day just making and creating, but that rarely happens. In the real world there are a million things to do other than making and designing (yep, those “nasty” words like accounting, organizing, planning …). So time and mental space are factors.

arthurIdeas flow and often wake me up at night. If I don’t jot them down I can’t go back to sleep out of fear of losing them when I wake up. I know, crazy, but we’ve already been there – nothing new. So I have a little note-book next to my bed. Actually, there are at least 3 in the house. They help organize my thoughts and connect back when I’m trying to clear my mind (of those “other” things).Robots3Robots1 That, a good book, a neat film for kids or anything by Luc Besson or futuristic … I just saw Arthur and the Minimoys again with the kids (those costumes !) or digital kids' films like “Robots”- talk about recycling ! (actually anything from Pixar studios). Wham ! Inspiration!

Then there’s discipline. I know, I know, “big back-to-school word” but it’s true ! Nothing happens without discipline. I program myself by sitting at a preferably clean bench (I clean up my bench after each finished project) and this way tell myself “it’s time to create”. Sometimes It’s just the simple act of cleaning or organizing it, touching each tool with due respect, putting them back in their place as if to say “hello” and get re-acquainted. It’s a way of saying “hey I’m ready”.

For the water to keep running you have to open the faucet. That’s what it takes. For it keep flowing you also have to leave the plug open otherwise you get to a point of overflow = no where to go ! To avoid waste the faucet automatically shuts off. This is also the reason why it’s necessary to continue creating, anything all the time, to keep the flow coming. Ideas attract ideas. When not expressed it all stays somewhere lost in space (in the Etheral or Astral as my Dad would say). Those who are connected capture it and make it flow.

And last, there’s music. I get up and dance and move around to catch the flow. Any music with which I’m in harmony, the type that’s “part of my personal legend” – you know, the one you think was made for you! Which beats to your rhythm, to your heartbeat. Bless the musicians of the world, without them life would be without frosting, without atmosphere !

Last, I try to fill myself with the beauty around me. Trying to exercise looking at everything with gratitude. That too is inspiration. That’s what keeps me going. I don’t create in pain, the world is full enough of that already for me to share my own. I just try to share the hope of the beauty around me even if that is totally subjective and personal. I offer a personal view and it either meets the spectator or not.
Isn’t it a wonderful blessing that we don’t all like the same things !

I would like to invite you to visit the other participating blogs and discover how they go about it:
-Lorrene Davis
- Marco Fleseri
- Tamra Gentry
- Sherri Haab

- Lora Hart
- Elaine Luther
- Chris Parry 
- Kirsten Skiles

o:-)